Un jour, un mot : Mardi, s’Abandonner

IMG_2138

Souvent on s’écorche, on s’abîme, on se fait mal parce que l’on a oublié que la vie est un flux, souple, malléable. Le mental se cogne contre les murs de l’ego. On a des bleus au corps et à l’âme et l’on apprend à vivre avec. Jusqu’au jour où l’on s’abandonne. Ou l’on a la sagesse d’abandonner cette vielle peau durcie à terre pour laisser à nouveau entrer la lumière, tout doucement. C’est doux. Il n’y avait rien à faire, juste larguer les amarres de nos croyances pour voguer au fil de l’eau. Parfois une vague de douceur nous envahit, vous sentez comme ça fait du bien ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *