UN JOUR, UN MOT : MARDI, PÉRIMÈTRE

capture-decran-2015-08-29-a-22-19-29Le périmètre, c’est le contour que je donne au connu, ce que je prends pour mon monde, « ma » réalité. C’est aussi mon langage, mes codes, tout ce qui est mesurable et qui me permet d’entrer en lien avec l’autre dans la vie incarnée.

A l’inverse, le périmètre, c’est aussi cette bulle que je peux créer pour protéger et faire fructifier l’énergie en moi, sans fuites. Ce qui est drôle avec le périmètre, c’est qu’il est nécessaire de l’envisager et de l’éprouver pour s’en libérer.

Il me faut d’abord rentrer tout au fond, dans ce point de protection et ressentir l’abri de la grotte intérieure pour ensuite accéder à la compréhension plus vaste où plus aucun périmètre n’existe.

C’est ainsi, par un mouvement concentrique, que j’avance du visible au moins visible, du physique vers les autres plans de conscience. D’une infime parcelle délimitée aux vastes terres de lumière.

Aujourd’hui, je contemple le périmètre de ma pensée, je joue à passer du plus grand au plus petit, puis je laisse la compréhension se redéployer vers un ailleurs…

Beau mardi en conscience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *