Un Jour, un Mot : Jeudi, Dedans

Lorsque je rentre en moi, j’entends tout mieux qu’ailleurs.

Lorsque je rentre en moi, j’entends le ciel, les oiseaux, les anges et la terre. Depuis ma caverne, je les respire, je les inspire. Lorsque je rentre en moi, je ne suis pas coupée du monde : j’y suis reliée mille fois plus. Car en moi vivent les arbres, poussent les forêts naissent les nouvelles âmes, serpentent les fourmis, voguent les navires. Lorsque je rentre en moi, ce n’est pas moi. C’est le monde. Je contiens tout comme tout me  contient. Lorsque je descends encore plus à l’intérieur, je me fonds dans l’océan, je suis une goutte d’eau dans l’immensité, mais à moi seule je peux contenir l’infini.

Lorsque je rentre à la maison, là, tout au-dedans, je goûte aux parfums du monde. Je n’ai plus besoin d’aller ailleurs puisque tout est déjà ici. Il n’existe d’autre endroit que celui-ci qui contient tous les possibles. Je suis une caverne sous marine, je suis la mère du monde. Je suis protégée car je n’ai plus peur du vide.

Mon dedans est mon tout. Mon dedans crée mon tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *