Samedi 14 Novembre 2015, Paris, France

d9b53d_796c0ac425b94a3e8b9dfb91b2ba0bd5

En ces Temps de décadence, en ces grandes périodes de maturation de graines infécondes, plus que jamais il est l’heure de se recentrer, de se retrouver.

Le retour à soi n’est nullement lié à un quelconque mouvement spirituel ou dogme, il provient seulement du bon sens.

Plus que jamais il est nécessaire de faire preuve de discernement, au sens propre du terme, d’enlever la coquille de noix qui recouvre nos deux hémisphères afin d’identifier rapidement et consciemment les schémas de croyances basés sur la peur le manque et la souffrance de l’humanité depuis son commencement.

Plus que jamais il est bon de se replier autant de fois que nécessaire dans le silence pour observer les phénomènes s’élever dans l’esprit et les lâcher immédiatement afin de ne pas nourrir le cercle vicieux de la pensée négative créatrice. Le rythme est de plus en plus cadencé car ces vibrations sont planétaires et nous ne pouvons que nous y adapter en tant qu’habitants de ladite planète.

Il est temps de nettoyer de fond en comble nos croyances les plus ancestrales afin de laisser place à la lumière, sans aucun distinguo religieux.

Apprendre à transmuter nos souffrances en lumière est la clé qui ouvre la porte de sortie du conditionnement basses fréquences dans lequel les événements mondiaux actuels nous plongent voire nous maintiennent si notre capacité d’équilibre intérieur n’est pas encore suffisamment renforcée.

Etre dans le cœur « AVEC » (TOUS LES ETRES) dans la plus grande compassion mais conserver son équilibre énergétique et son « raccordement » au sacré, encore une fois sans y contreplaquer aucune croyance ou dogme, chacun peut le faire à sa manière avec les outils qu’il a à sa disposition.

L’heure est à la réunification et à l’intériorité. Plus nous soignerons notre intérieur par des pensées bienveillantes compassionnées et lumineuses envers tous les êtres, malgré la détresse, malgré la tristesse, malgré l’horreur, plus nous contribuerons, par la prise de conscience de notre responsabilité individuelle, à l’élévation de la vibration énergétique de notre planète.

Pour accompagner ce bouleversement énergétique, il est capital de boire énormément d’eau et de se reposer autant que nécessaire.

C’est en maintenant ce processus d’activation consciente de notre énergie sacrée, que nous créerons peu à peu un champ magnétique positif de plus en plus vaste.

Malgré l’injustice et les dégâts, il est essentiel d’assumer désormais nos pleines responsabilités qui démarrent à l’intérieur avant de se manifester à l’extérieur par nos choix, politiques, sociaux, comportementaux etc.  Et d’agir en acteurs, conscients de la portée de ce que nous créons par la pensée.

Lorsque de tels événements viennent choquer les consciences, le cœur s’ouvre. A nous maintenant de l’alimenter en vibrations positives et d’élever peu à peu la conscience globale sans voir de fatalité, même lorsque tout porte à le croire.

Nous perdrons nous aussi nos vies car la mort est la continuité de la vie. Tâchons de vivre le plus consciemment possible sur ce temps d’incarnation et souhaitons que l’éveil des consciences aille croissant.

Apprenons le pardon même dans l’horreur car c’est dans ce processus que nous nettoyons les résidus énergétiques qui viennent polluer et nous maintenir en basses fréquences. Le pardon c’est simplement une acceptation consciente de la souffrance de l’autre et de l’ignorance de tous, un accueil dans le cœur de ce qui traverse, sans réaction émotionnelle.
Renvoyons tous ces actes chaotiques à la lumière.

Il est l’heure d’insuffler. De l’Amour.

Avec tous mes souhaits et prières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *