Laisser se déployer, Apprendre à Résonner au lieu de Raisonner…

 

« Sésame ouvre toi », dit le cœur.

Et l’écho répondit : « Surfe mon enfant… »

A l’inverse de notre mental qui cherche à tout calculer, tout contrôler et tout prévoir, la vie, elle, n’attend qu’une chose : se déployer, s’infiltrer, partout.

C’est une grande vibration des pieds à la tête et bien au-delà qui ne demande qu’à se manifester, si on l’y autorise.

Lorsque notre mental bloque, que les choses ne se passent pas comme prévu, que nous attendons le résultat escompté, la vibration est comme cassée, brisée en plein vol.

Poser une volonté dure comme fer sur le flux de l’âme revient à poser un gros barrage sur le cours d’une rivière.

Alors que nous croyons faire et penser correctement, nous ne faisons ni plus ni moins que de la rétention.

Lâcher prise c’est laisser cette mouvance libre de se déployer en nous et de nous conduire au bon endroit, pour nous.

Cet endroit n’est pas nécessairement celui que nous avions imaginé à travers les œillères de notre tête bien pensante. Cet endroit ne répond pas à la volonté. Cet endroit répond à l’intention juste.

Tout est affaire de résonance.

Apprendre à résonner au lieu de raisonner…

Plus nous élevons notre vibration, plus l’écho se fait ressentir rapidement. Et plus nous nous rapprochons de cet endroit, ou plutôt de cette voie.

C’est de notre chemin de vie dont il s’agit. Celui qui sonne juste, plein, qui sonne UN et qui va nous porter vers notre évolution, vers un peu plus de lumière chaque jour, pour notre plus grand bien et celui de tous les êtres.

Il y a mille routes pour rallier notre chemin, certaines plus sinueuses que d’autres, tout dépend de notre goût pour le voyage…

Pour le trouver, il s’agit d’écouter notre ressenti, instinctivement.

Notre corps physique nous envoie des messages, notre environnement aussi. Finalement il suffit simplement d’être à l’écoute.

Puis donner quelques coups de volant bien sentis pour garder la direction juste au quotidien, par petites touches, savoir être des impressionnistes de notre propre vie.

Lorsque nous vibrons à l’unisson avec le moment présent, avec la nature, avec notre environnement, avec les personnes qui nous entourent, la synchronicité apparaît, tout s’emboîte par magie. The perfect match. C’est simplement que l’on s’est écouté. En vrai.

On cesse alors de dissocier, de dualiser. Le mental lâche la barre puisque nous avons retrouvé notre unité. Le nouveau mode de navigation nécessite beaucoup moins de calculs, bien plus de confiance et ouvre une multitude de possibilités restées jusqu’alors murées dans le ciment mental.

Publié dans: Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *