La Plume de l’Ange, Eps 5 : Éloge du Silence

15322364_10211552119984494_510411748_oParfois, en écoutant le silence, une voix se fait entendre… Inspirez et laissez-vous guider…

« Je sais que tu as parfois des difficultés à entendre mon message mais tu sais, tout est vraiment parfait dans ton monde. Et sais-tu pourquoi ? Car il est le miroir de ton intérieur. Il ne peut pas être différent.

Tu n’as pas toujours besoin de parler. Tu n’es pas obligé de relater, d’expliquer. Chaque parole qui sort de ta bouche c’est un peu d’énergie qui s’échappe.

Parfois, le silence peut être salvateur. Garder bouche close, te préserver quelques heures, quelques jours, peut changer le cours d’une vie.

N’essaie pas de te justifier, ne perd pas ton temps en paroles vaines. Quand tu fais ce silence en toi et que tu le valides par une économie de mots, tu vas commencer à contempler les phénomènes de plus près, à identifier les souffles en toi. Au départ, cela ressemblera peut-être à un film au ralenti. L’effet slow motion est produit par le contraste avec l’extérieur. C’est un peu comme passer d’un match de foot à une salle de cinéma.

Ne laisse pas déborder tes émotions, plus tu laisses le vase déborder, plus tu crées du karma. Mais si cela t’arrive, ne te juge pas. Apprend l’arrêt, le stop, le retour profond à ton centre. De cet endroit, tu peux tirer un à un les fils de l’information et les rembobiner. Tu peux le faire sur plusieurs plans, et certains bien plus subtils qu’il n’y paraît. Tu vois, c’est simple, il suffit juste de prendre le temps d’ouvrir la parenthèse d’y remettre un peu d’ordre, avant de reprendre la route.

Petit à petit cette parenthèse silencieuse va devenir ton amie la plus fidèle, tu verras… Car finalement pourquoi s’agiter sans cesse pour finalement faire des parenthèses de « nettoyage ». Il est peut-être plus simple d’adopter une unité au quotidien, qu’en penses tu ?

Au départ, cela va te sembler contraignant mais peu à peu cette pratique va s’installer dans ta vie courante. Il n’y aura plus de différence entre l’extérieur et l’intérieur, il n’y aura plus qu’un être éveillé qui « sera » sur tous les plans.

Tu n’as pas besoin d’exister, contente toi d’être, à chaque seconde, lorsque tu es dans l’être et dans le cœur, tu irradies la lumière, tu n’as rien à prouver à personne et surtout pas à toi-même puisque tu reçois et transmets les rayons qui te traversent librement. Quelle grande liberté n’est ce pas ? Et quelle simplicité enfantine ?

Ecoute le silence, juste un peu… Tu me raconteras… »

 

Un Ange qui passait par là 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *