La Plume de l’Ange eps.4 L’aventure Intérieure

 img_5117Parfois, en écoutant le silence, une voix se fait entendre… Inspirez et laissez-vous guider…

« Cesse de te préoccuper de l’extérieur. Laisse juste le « dehors » te renvoyer la lumière que tu as nourri au-dedans.

Cela va te remplir.

Après tout, lorsque tu quitteras ce corps, c’est le Chemin intérieur que tu auras parcouru que tu regarderas, pas ce que pensent les autres de toi. Tu as été conçu pour vivre en parfaite autonomie émotionnelle, énergétique, seulement tu as oublié…

Bien sûr que tu as besoin d’amour ! Tout le monde à Besoin d’amour. Mais peut être pas uniquement celui auquel tu penses spontanément. L’autre c’est ton miroir. Tu lèves Le bras, il lève le bras, tu oscilles, il oscille, tu tournes les talons, il tourne le dos.

Il n’y a donc pas lieu de s’affoler quand tout semble contrarier tes plans. Il n’y a pas de surprise à avoir sinon celle de n’avoir peut-être pas regardé suffisamment profond en toi pour voir quels signaux tu avais envoyés.

Surtout ne te juge pas. Bien sûr qu’il est des signaux que l’on envoie sans le vouloir. Mais, ceux-là aussi, on finit par les identifier. Il suffit juste de contempler, d’être honnête, d’accepter de regarder le négatif et pas seulement le tirage de la photo.

Rien de ce qui apparaît à l’image n’a pris racine dans le négatif.

Observe ton côté négatif, n’aie pas peur de ta part d’ombre, plonge dedans. Cette ombre aussi est une illusion. La regarder de près te donnera l’humilité suffisante pour accueillir TOUS les êtres en ton coeur. Car regarder son ombre, c’est prendre conscience de son humanité.

Souvent, l’œil préfère la beauté, le lumineux. On ne nous a pas appris à entraîner nos yeux. Mais il est bon d’appréhender le sombre, la laideur, la boue… Car c’est dans les profondeurs de la terre que germent les plus jolies graines, c’est dans le noir que l’ovule est fécondé, c’est de la matière noire que naissent les plus belles étoiles.

Ouvre les yeux sur ce qui te dérange. N’aie pas peur de regarder. Si cela te dérange, c’est qu’une partie de toi réagit encore à ce qui se produit. Si cela te dérange, c’est que la vie t’offre une  opportunité de guérir une nouvelle parcelle de toi. C’est une chance !

Tu es doté de toutes les qualités pour apprendre.

N’aie pas peur de l’inconfort. Préfères-tu le coussin moelleux duquel tu entretiens une vue fausse ou la route plus aventureuse de l’explorateur ?

Explorer, c’est accepter qu’on ne sait rien, qu’on n’a jamais fini de comprendre car on n’aura jamais fini d’apprendre. C’est effrayant au départ et puis cela devient grisant.

Essaie, juste un peu, juste comme ça, pour jouer. Tu me raconteras… Je crois que le jeu en vaut la chandelle… « 

Un Ange qui passait par là

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *