La Plume de l’Ange ep. 2

img_4849« Quand ça ne va pas, tu as l’habitude d’appeler un ami. Tes amis sont précieux, ils t’accueillent de leurs bras aimants, ils savent amortir ta chute et te réconforter dans ces moments où tu as peut-être oublié qui tu étais.

Mais… sais-tu que tu peux aussi te tourner vers toi ? Car en vérité tu as toutes les réponses. Elles se nichent au creux du cœur. Quand tu sens la chaleur irradier, c’est que je ne suis pas loin. J’habite un peu dans ton cœur aussi, alors, tu vois, tu n’es pas seul.

Quand tu as peur de sauter, quand tu n’oses pas y aller, prends la température de ton cœur, si tu sens la chaleur, fonce.

Si tu as le vertige et la peur de perdre le contrôle, pense à la fleur qui pousse. Elle n’a pas songéà croître, elle a juste poussé, dans un effort de vie constant, jusqu’à ce qu’un jour, son effort devienne visible à l’oeil, une éclosion…

N’aie pas peur de tout lâcher, en vérité tu rends service à la vie dans ces moments-là car tu lui permets de pousser dans son ordre véritable.

La vie-même est force, la nature est puissante.

As tu songé à ta naissance ? Combien de chances avais-tu d’exister et de naître de cette mère, de ce père ? Une sur une infinité de possibles. Pourtant dans cette lutte pour la vie, des milliards d’autres ont échoué.

Tu n’es pas là par hasard. La vie a poussé fort en toi et, comme la fleur, tu as éclos à ce monde. Avant même de pouvoir bouger un orteil, de pouvoir respirer, tu avais gagné une immense bataille, celle de la vie elle-même.

C’est merveilleux n’est ce pas ?

Lorsque quelque chose coince, que ça ne va pas comme tu veux, repense à cette première bataille, n’oublie pas que la vie ne peut jamais t’abandonner car elle t’a déjà porté ici, jusqu’à ce corps, au prix de tant de luttes.

Si les choses ne vont pas dans le sens que tu espérais, c’est que l’on te réserve sûrement une surprise plus grande encore.

C’est si vaste là haut, il y a tant de chemins possibles pour te permettre d’avancer. Aucun n’est moins valable qu’un autre. Plus tu lâcheras prise avec le « comment » et plus tu permettras à la nature d’organiser la meilleure route qui soit.

Ne t’occupe pas des détails. Contente-toi de donner la direction, de porter une intention. Puis lâche prise. Laisse faire… Laisse-nous faire…

Ne crains rien, tout est déjà parfait, tout est déjà inscrit, tout est déjà en toi. Petit à petit, la route se déploie, pas à pas, tu avances vers ton plein potentiel, une redécouverte de ta nature profonde.

Aie confiance, toujours. Ce que tu prends parfois pour l’ornière n’est que l’ombre de la montagne lumineuse qui t’attend au détour du chemin.

Suis ton intuition, écoute le cœur qui chauffe. Même si parfois cela te paraît fou, écoute ma voix dans le silence.

Il se peut que tes pensées viennent embuer ton esprit. Mais si tu te fies à ton ressenti, je t’assure que tu ne seras pas déçu.

Tu gagneras même sûrement du temps.

Quand tu n’es pas sûr d’avoir écouté la bonne voix, arrête toi une minute et regarde autour, je serai là pour te guider. Cette fois, c’est moi qui te ferai un clin d’oeil. Regarde bien autour de toi, reste vigilant. Tu me raconteras… »

Un Ange qui passait par là

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *