UN JOUR, UN MOT : MERCREDI, ÉPHÉMÈRE

Tout est éphémère, tout est impermanent. Le plaisir, la souffrance, la forme que prennent les choses pour que nous les voyions dans notre vision limitée.

Tout passe.

Parfois l’éphémère dure suffisamment longtemps pour qu’on le prenne pour une réalité solide car, sûrement, nous avions besoin de ce temps-là pour nous imprégner de l’information, pour parachever une compréhension.

Mais tout cela n’est qu’un rêve… nous n’avons pas le temps de nous attacher à ce qui nous traverse, nous n’avons pas le temps. Chaque être sur la route est une bénédiction, chaque instant de joie ou de peine, une tranche de vie que nous avons choisie. Remercions pour chaque parcelle de cette vie, aussi difficile puisse-t-elle nous paraître parfois.

Lorsque le vent souffle fort, que les événements s’accélèrent, il se peut que nous perdions un peu le nord. Notre esprit n’arrive pas toujours à faire rentrer la réalité dans ses cases trop étroites. Pourtant, c’est la grande impermanence qui s’exprime. Et c’est à nous de lâcher prise.

Chacune des séquences que nous » jouons » est là pour nous apprendre avant de disparaître à son tour.

Peu importe la tempête autour, la flamme du cœur, elle, brûlera encore et toujours.

En toutes circonstances, revenir au cœur, tout doucement, retrouver la boussole juste, et poursuivre la route en confiance, pas à pas…

With love xoxo A.

 

Credit Photo Fred Vignale 2009

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *