RETROUVER LES ESPACES

Le temps est une donnée toute subjective. nous avons pour habitude de le mesurer, de le compresser, rarement de le laisser être.

Lorsque l’on médite, le temps prend souvent une autre dimension. On le voit plus comme de la conscience en expansion.

J’aime le voir se dérouler sous mes yeux, j’aime en perdre toute notion et profiter pleinement d’instants délicieux.

J’aime mais surtout je crée l’occasion.

Car même au milieu du tumulte, au milieu de l’activité et du mouvement, la méditation m’ a appris une chose essentielle : je peux RETROUVER L’ESPACE.

Retrouver l’espace dans sa vie, oui, c’est possible, à tout moment, à chaque seconde, simplement en maintenant le calme intérieur, en retrouvant notre œil d’observateur devant les situations, en cessant de se laisser emporter par ce que l’on(croit) voit.

Je retrouve l’espace, dès lors que je lâche prise, c’est à dire que je laisse les informations circuler sans m’y attacher. L’espace surgit : il a toujours été là mais soudain il se manifeste comme une évidence.

Le temps n’a alors plus de valeur en soi puisqu’il y a de l’espace. L’espace ne compte pas les minutes ou les heures. Il est là, à l’intérieur, au creux du coeur. Même si je n’ai que quelques minutes pour enchaîner mon planning, l’espace, lui, n’a pas bougé de place. Il est toujours présent. Et comme j’en ai pris conscience, je sais que tout le tumulte qui me « fatigue » n’est que l’immense vacarme de mes pensées, ou de celles des autres que l’on a tendance à absorber et à faire siennes, surtout lorsque l’on est sujet à un excès d’empathie.

Retrouver son espace intérieur, me semble aujourd’hui essentiel. C’est l’une des raisons qui m’a poussée à créer les 108 Graines de Conscience : j’avais envie de partager tout cet espace vierge, toute la pureté et la fraîcheur qui avaient inondé ma vie en quelques années. Un espace secret, un trésor qui nous ressource de l’intérieur.

En atelier, nous travaillons à identifier nos croyances limitantes, nous prenons conscience des schémas répétitifs en nous, et nous y introduisons un peu de lumière pour retrouver cet espace. Petit à petit il se dévoile, avant de nous remplir entièrement.

Au quotidien, se relier à cet espace vital est une fabuleuse ressource, si ce n’est LA plus grande ressource à notre disposition. Prendre conscience de l’espace pour moins s’attacher aux phénomènes, prendre conscience de l’espace et récupérer l’énergie, prendre conscience de l’espace et laisser vivre… Simplement !

Beaux espaces à tous !

With Love,

Alma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *